Audace
n’est pas déraison.
– Marcel (sur un bout de papier)


Le catalan

Marcel

Vigneron amoureux et fier de ses terres catalanes, il se levait très tôt pour arroser son potager et soigner ses vignes. Avec lui, pas question de tricher : seul le soleil influait sur ses plantations. Il appréciait les bonnes choses aussi simples qu’une ratatouille cuisinée avec les légumes fraîchement cueillis du matin, un verre de muscat, un match de rugby à XIII ou une cargolade entre amis.


Le landais

Jean

Vétérinaire de campagne, quelques étirements chaque matin, soupe et deux œufs au plat chaque soir. Il portait des lunettes demi-lune pour lire le journal sur lequel il s’endormait. Il attrapait l’Opinel planté dans le poirier, coupait les salades montées pour nourrir les poules, les amadouait en chantant “cocottes, cocottes”, passait la main sous la poule et récupérait les œufs.

Le catalan

Marcel

Vigneron amoureux et fier de ses terres catalanes, il se levait très tôt pour arroser son potager et soigner ses vignes. Avec lui, pas question de tricher : seul le soleil influait sur ses plantations. Il appréciait les bonnes choses aussi simples qu’une ratatouille cuisinée avec les légumes fraîchement cueillis du matin, un verre de muscat, un match de rugby à XIII ou une cargolade entre amis.

Le landais

Jean

Vétérinaire de campagne, quelques étirements chaque matin, soupe et deux œufs au plat chaque soir. Il portait des lunettes demi-lune pour lire le journal sur lequel il s’endormait. Il attrapait l’Opinel planté dans le poirier, coupait les salades montées pour nourrir les poules, les amadouait en chantant “cocottes, cocottes”, passait la main sous la poule et récupérait les œufs.

Marcel et Jean, nos grands-pères

Bien plus qu’une idée

C’est autour de ces souvenirs et valeurs de terroir, de partage et de bonne bouffe que nous avons construit ce projet un peu fou.
Un soir, l’idée nous est venue de remettre au goût du jour un produit aussi vieux que le tablier de cuisine sans perdre toutes les valeurs qu’il véhicule.

On y a bien réfléchi, on y croit dur comme fer et on en fait notre vie. Découvrez l’histoire complète de nos tabliers Marcel et Jean.

Il faut manger de tout, même les coups de bâton et le caca de poule !
– Jean (avec humour)

N'oubliez pas la fête des mères !

N'oubliez pas la fête des mères !

Jusqu’au 2 juin, commandez un tablier Le Marcel + un tablier Le P’tit Marcel et économisez 15% !

Code promo : FETEMERE19

Votre email a bien été pris en compte. Merci et à très vite !