Le coût du Made in France

Juin 14, 2019 | Marcel et Jean

Accueil » Blog » Marcel et Jean » Le coût du Made in France

Combien coûte le Made in France ? Qu’y a t’il derrière nos prix ? Faire des soldes sur des produits made in France ? Si vous êtes arrivés sur cette page c’est certainement que vous vous posez des questions sur notre façon de travailler, sur nos prix et donc sur notre décision de ne pas faire de soldes sur les produits Marcel et Jean.

Nous essayons d’être transparents sur la provenance des matières qui composent nos produits et sur leur fabrication alors nous allons aussi être transparents sur les prix que nous pratiquons.

Car en effet, pour comprendre pourquoi nous ne faisons pas de soldes, promos ou grosses réducs, il faut comprendre comment se compose le prix des produits et quel est le vrai coût de la fabrication française.

Quel est le coût d’un tablier Made in France ?

Pour mieux comprendre ce que vous achetez voici un petit récap’ du processus de fabrication de nos tabliers :

  • Tissu : il est d’abord pensé et créé sur ordinateur, les motifs sont dessinés et ajustés jusqu’au visuel final. Ensuite, le fil de coton est teinté aux bonnes couleurs puis tissé en fonction du motif et du type de tissage souhaité. Plusieurs savoirs-faire sont nécessaires pour produire un rouleau de tissus.
  • Boutons et pièces métalliques : Le graphisme est transmis à l’usine puis les pièces sont moulées, teintées et ensuite gravées pour les boutons par exemple.
  • Cuir : la tannerie avec laquelle nous travaillons a créée pour nous la couleur “Gold” que nous voulions absolument. Les peaux passent dans plusieurs bains puis une finition est appliquée sur le cuir permettant un rendu le plus naturel possible comme nous le voulions.
  • Transformation du cuir : Chaque métier étant très spécialisé, nous travaillons avec Maryse, sellière de métier. Elle transforme pour nous le cuir en sangles pour nos tabliers. C’est un travail long et minutieux. Régularité et précision sont de rigueur.
  • Étiquettes : Le travail sur les étiquettes est assez long car nous souhaitons travailler des matières naturelles. Or, techniquement, une étiquette 100%¨coton est plus difficile à fabriquer que sa voisine en polyester. Ainsi, nous créons le visuel qui est envoyé à l’usine. L’étiquette est ensuite tissée. Plusieurs essais sont nécessaires pour trouver la bonne méthode de production.
  • Sangles coton : Concernant les sangles coton, nous travaillons avec une entreprise basée en Haute-Loire. Ici aussi, les modèles sont créés, puis tissés au besoin.
  • Broderie sérigraphie : Notre logo est brodé sur nos produits et la composition y est sérigraphiée. C’est une entreprise familiale proche de Toulouse qui s’en occupe. Plusieurs générations y travaillent. C’est un vrai savoir-faire qui demande beaucoup de main d’oeuvre.
  • Façon : La confection est l’ultime étape de fabrication. Elle est réalisée par Séverine dans son atelier proche de Toulouse. Il faut couper le tissu, préparer la couture, coudre, surpiquer, repasser et plier. C’est un travail manuel, un savoir-faire indispensable dans le secteur textile.

Voilà les principales étapes du processus de production de nos tabliers. Pour fabriquer un tablier des dizaines de personnes ont ouvrées. Bien entendu, à cette partie production il faut ajouter la recherche et développement de nouveaux produits, trouver de nouveaux tissus, fournisseurs…Pour proposer un nouveau modèle c’est plusieurs dessins et prototypes qui sont réalisés, des heures de travail.

 

Et puis, il faut aussi vous faire parvenir vos colis. Nous réalisons nous même la préparation des commandes. C’est beaucoup de temps, il faut être rapide et réactif mais on adore ça !

Bref, quand vous achetez un tablier made in France Marcel et Jean, vous achetez le travail réalisé par des dizaines de personnes.

 

Produire en France coûte plus cher

Non, ce n’est pas une simple excuse derrière laquelle toute entreprise Made in France se cache. C’est une réalité et on vous détaille pourquoi produire en France coûte plus cher.

Le coût de la main d’oeuvre

La vraie différence de coût se fait principalement sur la main d’oeuvre. Or, pour produire quoi que ce soit il faut des petites mains et des bras qui ne sont pas rémunérés de la même manière selon les pays.

Pour s’en rendre compte, il suffit de comparer les salaires moyens des employés selon les pays. Vous allez vite comprendre :

Salaires moyens mensuels en 2019 :
Indonésie : 309 €
Chine : 774 €
Portugal : 802 €
France : 2250 €

En effet, le coût de la main d’oeuvre est bien plus élevé en France. Ce n’est pas une simple excuse, c’est un fait !

Il est aussi bon de noter que ces dernières années le travail des salariés chinois a été fortement revalorisé tandis que celui des Portugais a diminué. C’est comme ça qu’en 2019, la main d’oeuvre Portugaise coûte aussi chère que la main d’oeuvre chinoise.

On pense souvent qu’il vaut mieux produire au Portugal plutôt qu’en Chine et pourtant, le travailleur Portugais est rémunéré autant que son collègue Chinois.

 

L’Industrie textile Française appauvrie

Le visage de l’industrie textile française a beaucoup évolué. En 1970, le secteur comptait environs 750 000 personnes, en 1990 les effectifs sont passés à 300 000. Entre 1995 et 2005 le secteur a encore perdu ⅔ de ses effectifs.

A ce jour, l’industrie textile représente 2200 entreprises et un peu plus de 60 000 personnes si bien que certains métiers ont aujourd’hui disparus.
Les entreprises sont chacune très spécialisées dans leur domaine ce qui nous oblige, nous, marque indépendante, à multiplier les fournisseurs. A ce jour, nous travaillons avec 8 fournisseurs différents pour produire nos tabliers.

En comparaison, le Portugal est capable de proposer des offres “clés en main” à ses marques partenaires. Moins d’intermédiaires donc un coût de production moins élevé.

 

En 2017, après 40 ans de décroissance, le nombre de salariés du secteur textile Français a progressé de 3,6%. De bonne augure pour une industrie qui a souffert et qui reprend des couleurs. Chez Marcel et Jean, on a bien l’intention de participer à ce phénomène !

 

Un parti pris social

Décider de faire du Made in France, ce n’est pas qu’une démarche marketing. C’est un choix, un parti pris par lequel une marque s’engage d’un point de vue social.

En effet, produire en France c’est accepter que les ateliers aient des horaires, que la production s’arrête à 17h, que les ateliers ferment 15 jours au mois d’août. Derrières ces contraintes, il y a des gens, des ouvriers qui en France ont des droits.

S’engager dans le Made in France c’est aussi un choix social !

 

Et la marge dans tout ça ?

Le prix est donc composé, des coûts de production et de la marge sans oublier la TVA !
En effet, sur le prix de chaque article vendu au consommateur, la TVA est appliquée à hauteur de 20%. Qu’on soit bien clair, elle ne fait que passer par chez nous car elle est entièrement reversée à l’Etat.

Une fois la TVA et les coûts de production déduits, il reste à une marque la marge.

Chez nous, la marge sert à :

  • Payer les charges (banque, assurance, locaux, frais postaux, impôts…),
  • Payer les salaires
  • Réinvestir pour sortir de nouveaux modèles

 

Quelle marge est appliquée ?

Généralement pour une marque Made in France la marge réalisée est entre x2 et x4. C’est à dire que pour un coût de production de 20€, la marque affichera un prix entre 40 et 80 €ht. Chez Marcel et Jean, nous répondons à cette règle.

En comparaison, une marque qui produit en Asie ou au Portugal pourra appliquer un coefficient de marge entre x8 et x10. Ainsi pour le même produit, vendu 80 € ht, le coût de production est de 8€.

La marge réalisée est donc très différente d’un produit Made In France.

 

Le juste prix

La fixation du prix est un enjeu essentiel dans la pérennité d’une marque. Il est fixé en fonction des coûts de production, de la marge souhaitée et du marché (offre/demande).

Chez Marcel et Jean, nous avons décidé d’appliquer une théorie : le juste prix (non, on ne parle pas de l’émission télé).

Pour nous, le juste prix (le bon prix) est celui qui permet de rémunérer à sa juste valeur (ni plus, ni moins) chaque intervenant, chaque maillon de la chaîne de production. Le juste prix doit être en cohérence avec la qualité du produit acheté.

Un produit de moins bonne qualité, avec des finitions basique devrait toujours être vendu moins cher que son voisin plus travaillé.

Selon nous, un prix qui ne serait pas juste serait un prix trop bas pour que chaque maillon de la chaîne soit rémunéré correctement ou au contraire un prix très élevé alors que le coût de revient est très bas. Le client paierait trop par rapport au produit fabriqué. C’est aujourd’hui souvent le cas dans le secteur textile, ce qui permet de casser les prix pendant les soldes.

Chez Marcel et Jean nous avons décidé d’appliquer le bon prix toute l’année plutôt que de faire un tarif très élevé toute l’année pour se permettre de vendre moins cher pendant les soldes.

 

En Bref, nous ne faisons pas de soldes parce que :

  • Nous préférons pratiquer le bon prix toute l’année
  • Le Made in France ne permet pas de faire des marges identiques à celles de nos concurrents qui fabriquent à l’étranger. En cas de soldes similaires à nos concurrents étrangers, nous vendrons à perte.
  • Nous ne souhaitons pas revoir à la baisse la qualité de nos produits pour pouvoir faire des soldes.
  • Nous espérons que vous, lecteur de cet article, comprendrez notre décision et soutiendrez notre démarche transparente et honnête.

 

Si vous avez des questions, n’hésitez pas, contactez nous à bonjour@marceletjean.fr

 

A bientôt.

 

— L’équipe Marcel et Jean

Suivez les aventures de Marcel et Jean

Suivez les aventures de Marcel et Jean

Laissez votre email pour rester informé de notre actu ! (On a tellement de pain sur la planche que nous n'aurons pas le temps de vous spamer. Promis !)

Votre email a bien été pris en compte. Merci et à très vite !